Le lit des parents

Le lit des parents, Christine Naumann-Villemin, Marianne Barcilon, Kaléidoscope.

Le-lit-des-parentsAttention, attention, voici l’histoire d’un petit ourson bien coquin, qui, dès que vous avez le dos tourné, se glissera dans votre lit pour y passer la nuit ! Certes, il a toujours une nouvelle excuse qui justifie ce changement de paillasse. Mais, quand même, pour la grande nuit de l’hibernation, sa maman dit non ! Le petit ourson tiendra-t-il sa promesse ?
Cette histoire s’inspire très fortement de la situation que vivent de nombreuses familles chaque soir. Emprunte de tant de réalisme, elle ne peut que toucher le lecteur qui s’identifie peut-être au petit ourson coquin. Heureusement, le dénouement apporte une leçon : rien ne vaut son propre lit. Plein d’humour, l’album fait joliment passer le message tout en amusant les jeunes lecteurs. Une association qui marche.

18142828_10154333526241423_635546725_n

La plus belle maman du monde

La plus belle maman du monde, Marianne Barcilon, Kaléidoscope.

18155679_10154333526306423_650206913_nPapoutsa rêve depuis toujours d’accompagner sa mère au marché des mille marchands. Et, enfin, le grand jour tant attendu arrive. Seulement voilà, le regard attiré par toutes les beautés du marché, Papoutsa perd de vue sa maman ! Seule au milieu de la foule, elle indique à ceux qui veulent l’aider « ma maman, c’est la plus belle maman du monde. » Voilà une information qui va forcément la sauver. Non ?
Quelle histoire pleine de tendresse ! Marianne Barcilon nous offre ici un album plein de joie et de fraicheur, qui se lit et se relira encore et encore avec un plaisir toujours renouvelé. En effet, on adhère tout de suite à cette fillette au bon cœur qui désigne sa maman par le plus beau des compliments. Et, le dénouement, heureux, lui donne tellement raison. Voici une petite bulle de bonheur, que l’on fait éclater à chaque lecture ! Les histoires de Papoutsa, on en veut encore ! encore !

18136713_10154333526266423_1210473793_n

La revanche de Grizzli

La revanche de Grizzli, Christine Naumann-Villemin, Marianne Barcilon, Kaléidoscope.

20170227_122841Grizzli l’a mauvaise : il n’a toujours pas réussi à boulotter la fameuse P’tite souris, objet de toutes ses convoitises. Cette fois-ci, il va tenter d’être plus malin et de la piéger jusqu’au succès, la déglutition. Car Grizzli en est certain, en jouant sur la corde sensible de l’amour, Léocadie finira au fond de son gosier.
Une suite, c’est toujours un peu risqué. Ici, on retrouve bien les éléments clés du premier album : un échange de missives, des personnages que tout oppose, des rebondissements… mais la sauce ne prend pas. La magie est peu loin, l’histoire est davantage tirée par les poils de chat et, tarabiscoté de la sorte, le récit devient plat et sans saveur. Alors pour les grands amateurs, dont je fais partie, le plaisir est tout de même présent : on est contents de retrouver nos personnages chéris et de les voir encore entrer en action. Mais, dommage, cela s’arrête là et l’on revient bien vite à la lecture du premier tome pour retrouver la magie de la lecture divertissante grâce à l’humour omniprésent.

La princesse coquette

20170120_102313Eliette voudrait de beaux collants de danseuse, une robe qui ondule, un joli collier, des souliers de dame… Mais, à chaque fois, non, non, et non, sa maman n’est pas d’accord du tout. Dehors, il fait froid, il y a de la neige, ça gèle : il faut se couvrir de la tête au pied. Et une fois dehors avec sa cousine Alice, la fillette découvre que, finalement, on peut faire plein de choses avec ces supers vêtements : de la luge sur le manteau ou du foot avec son pull par exemple !
Cet album, devenu un classique, nous fait découvrir le duo Eliette et Alice et leur grande complicité. Toujours prêtes à profiter pleinement de la vie, les deux filles font quelques bêtises tout en s’amusant grandement. Mignonnes à croquer, ces personnages non stéréotypés feront certainement craquer les jeunes lecteurs tout en amusant les parents. Bien construit sur des répétitions chaque fois hilarantes et des illustrations rondes bien attendrissantes, cet album est un délice !
Voici un album qui devrait figurer dans toutes les bibliothèques.

Un extrait vidéo et audio du début de l’histoire :

Le rendez-vous de la petite souris

20170103_112404-1Voici un album qui devrait se trouver dans toutes les bibliothèques ! Dans cette histoire, Grizzli le chat perd une dent. Malin, le chat se dit alors qu’il a le droit au passage de la petite souris. Ni une, ni deux, il prend la plume et écrit à celle-ci afin de réclamer son dû. Mais la petite souris n’est pas folle, et n’est pas prête à risquer sa vie auprès du matou. S’en suit alors un échange de missives toutes plus hilarantes les unes que les autres et un dénouement absolument inattendu et jubilatoire. Cet album repose sur une idée très originale et l’histoire est rondement bien menée pour provoquer le rire à chaque page. Ainsi, on découvre un chat un peu malotru, à l’écriture grossière, au langage très familier, et une petite souris fort distinguée, qui utilise un magnifique papier à lettres et des phrases bien agencées pour répondre à Grizzli. Chaque détail est soigné ; le texte et l’image sont parfaitement liés. Au sein des lettres, l’écriture énervée du chat et les réponses posées de la souris créent une opposition qui fait grandir le rire au fil des échanges et l’on se délecte de chaque scène jusqu’à la dernière page.
Le duo Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon est habituellement très bon mais ici il est tout à fait exceptionnel. Un grand bravo !

20170103_112430-1

Le crocodile de l’école

20170103_113558Un crocodile qui arrive dans une école ? Tiens, cela me rappelle Gloups, du même duo d’auteur/illustratrice. En plus, c’est un personnage dévoreur et vert… Cela fait de nombreuses ressemblances. Mais l’histoire est finalement totalement différente ! Ici, le « tout petit minuscule riquiqui petiot titi crocodile » arrive dans une classe uniquement composée d’enfants, qui doivent tout lui apprendre puisqu’il ne sait absolument rien faire. Les enfants lui montrent comment jouer, manger avec des couverts, dessiner… Et entre chaque scène, cette question : « Oh ! Mais c’est une idée ou le crocodile a un peu grandi ? » 20170103_113611Ici, le jeu de l’album repose sur la redondance de la construction : une situation où l’on voit le crocodile peiner à réussir une action, l’explication des enfants et la question récurrente interrogeant la taille de l’animal. Tout cela aboutit naturellement à un dénouement coup de théâtre créé pour surprendre et amuser les plus jeunes lecteurs en cassant la redondance attendue et en provoquant ainsi le rire. Le duo Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon a encore frappé avec un album amusant et bien construit qui saura plaire sans hésitation aux plus jeunes lecteurs.