L’histoire de Malala, Celle qui a dit non aux talibans

L’histoire de Malala, Celle qui a dit non aux talibans, Viviana Mazza, Diane Ménard, Gallimard Jeunesse.

L'histoire de Malala, Celle qui a dit non aux talibansTout le monde a entendu parler de Malala mais il est important de parfaitement connaître la vie de cette jeune fille pleine de courage.
Afin de découvrir quelles étaient les conditions exactes de sa vie, comment se déroulait son quotidien, quelles pouvaient être ses pensées, il faut absolument lire cet ouvrage, romancé mais documentaire, qui narre page après page l’incroyable courage de Malala. En refermant le livre, on ne peut que ressentir une grande admiration et une envie de mener à son tour des actions de paix. Voilà un ouvrage bref et intense, à conseiller à tous, à partir de la jeune adolescence.

Publicités

Nos vies en mille morceaux

Nos vies en mille morceaux, Hayley Long, Laetitia Devaux, Gallimard Jeunesse.

Nos vies en mille morceauxUn accident de voiture dure quelques secondes et change à tout jamais la vie des survivants. Comment recoller les morceaux lorsqu’on est ado ?
Les romans qui reposent sur une scène inévitablement triste (accident, maladie, disparition…) doivent trouver le moyen d’émouvoir le lecteur sans user de pathos trop larmoyant. Ici, point de guimauve. Mais il est pour autant difficile d’être touché car la distance instaurée par la narration est grande. Un retournement vient toutefois donner de l’ampleur au récit et les jeux typographiques, s’ils sont de temps en temps artificiels et inutiles, peuvent à d’autres moments faire naître la poésie. Voilà donc un roman qui saura charmer quelques lecteurs mais qui garde trop de fausses notes pour marquer durablement et plus largement.

Capitaine Rosalie

Capitaine Rosalie, Timothée de Fombelle, Isabelle Arsenault, Gallimard Jeunesse.

Capitaine RosalieC’est la guerre. Mais de son école, Rosalie ne voit pas grand-chose de ces combats lointains. Si ce n’est les lettres que lui lit sa mère, et dont elle n’apprécie guère la lecture. Mais Rosalie a aussi une mission qu’elle s’est donné.
Que ce court récit est émouvant ! On a la gorge nouée, on ressent intensément chaque émotion, on est plongé dans ce passé de guerre douloureux et on frémit à chaque page. Les illustrations à dominante noire et rouge engendrent davantage encore de sensations et la lecture bouleverse alors intensément. Voilà une œuvre brève et parfaitement réussie, dont on ne pourra désormais se passer.

Lettre à mon ravisseur

Lettre à mon ravisseur, Lucy Christopher, Catherine Gibert, Gallimard Jeunesse, scripto.

Lettre à mon ravisseurGemma est enlevée. Sera-t-elle un jour charmée par son ravisseur et son plan qui semble fou ?
Une histoire d’enlèvement a toujours son petit suspense fort attrayant. Mais ici la lenteur des événements peut créer l’ennui. Il se passe peu de faits marquants et on attend juste de lire le dénouement… qui n’a rien de vraiment original. Pourtant, quelques passages restent dynamiques et l’écriture est agréable tout du long. Il manque juste un peu de coupes franches pour gagner en équilibre. Voici un roman qui devrait toutefois plaire aux lecteurs avides de suspense.

L’aube sera grandiose

L’aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux, Gallimard Jeunesse.

aube sera grandioseNine n’ira pas à la fête du lycée : sa mère l’emmène on ne sait où enfin de lui narrer son passé, son histoire, sa vérité.
Ce roman fait alterner les temporalités et le lecteur est immédiatement plongé au cœur de la double intrigue. Le talent de conteuse de l’auteure se renouvelle une fois encore en captivant de la première à la dernière ligne. Le puzzle se construit pas à pas, page après page et chapitre après chapitre. On a alors avidement envie de connaître la suite et l’issue de cette histoire riche en rebondissements et intense en émotions.
Voilà un roman fort d’Anne-Laure Bondoux, dont le don d’auteure de talent continue à s’affirmer à chaque nouvelle parution.

La courte histoire de la fille d’à côté

La courte histoire de la fille d’à côté, Jared Reck, Nathalie Peronny, Gallimard Jeunesse.

La courte histoire de la fille d'à côtéMatt aime Tabby. Mais Tabby ne voit pas Matt ainsi.
L’histoire peut sembler banale… Et elle l’est. L’auteur parvient à bien dépeindre le quotidien d’adolescents lambdas. Le réalisme est si fort… qu’il n’en est pas passionnant. En effet, la banalité ne peut pas toujours créer l’intérêt. Et ici, l’ennui pointe vite le bout de son nez. D’autant que l’écriture est très plate et sans réelle originalité. A force de lire des saynètes sans saveur, le livre tombe des mains. C’est dommage car les titres de chapitre annonçaient eux une touche de différence. Mais cela ne suffit pas.

Barnabé ou la vie en l’air

Barnabé ou la vie en l’air, John Boyne, Olivier Jeffers, Catherine Gibert, Gallimard Jeunesse.

Barnabé ou la vie en l'air,Barnabé nait au sein d’une famille prétendument parfaite. Alors, forcément, si Barnabé se met à être différent, cela contrarie les parents. Surtout si sa différence consiste à voler.
Ce roman met tout de suite le lecteur dans l’ambiance de ces sombres histoires où les enfants sont à plaindre, entourés d’atroces adultes, et à qui mille atroces péripéties surviennent. Ce Rémi avec (horrible) famille, ce (faux) orphelin Baudelaire, on s’y attache nécessairement immédiatement. Mais là où John Boyne frappe fort, c’est en ajoutant une pluie de rire à (presque) chaque page. Les parents parfaits sont ridicules, les malheurs sont si intenses qu’ils gagnent en humour et les nouvelles rencontres sont farfelues. Du coup, c’est un grand plaisir de lecture du début à la fin. Et quelle rocambolesque fin ! Voilà donc un livre à conseiller à tous les jeunes lecteurs ! Succès garanti !

Tant que nous sommes vivants

Tant que nous sommes vivants, Anne-Laure Bondoux, Gallimard Jeunesse, Pôle fiction.

Tant que nous sommes vivantsL’histoire de Bo et de Hama, elle ne se résume pas, elle ne se raconte pas, elle se déguste page après page.
On a la voix du conteur qui nous narre son récit. On ressent la chaleur du feu, on sent le souffle de sa voix. Bref, Anne-Laure Bondoux excelle dans l’art de nous bercer par ces mots pour créer un conte qui fait voyager. On suit les personnages, on frémit, on attend, et on savoure. Clairement, il faut aimer que l’on prenne son temps, que les actions se fassent attendre, que le récit nous emmène on ne sait où. On adhère ou on n’adhère pas. Mais ce livre touchera assurément le plus grand nombre des lecteurs.

Le monde selon Frrrintek

Le monde selon Frrrintek, Agnès Desarthe, Bruno Salamone, Gallimard Jeunesse, premiers romans, Folio cadet.

Le-monde-selon-FrrrintekC’est pratique d’avoir un grand frère qui trouve toujours réponse à tout et résout tous les problèmes. Car Grondouk en a, des réponses à trouver. Enfin… s’il ne s’endort pas avant la fin !
Dans ce roman, on savoure les jeux de mots et les rebondissements humoristiques ; on déguste la langue d’Agnès Desarthe qui sait trouver les mots justes pour toucher tout en amusant et on apprécie grandement les personnages saugrenus.
En plus, on retrouve les traits mignons tout plein de notre petit (grand) monstre du placard qui en rappelle un autre.
Bref, un roman plein de fraîcheur qui devrait faire rire tous les jeunes lecteurs.

Jefferson

Jefferson, Jean-Claude Mourlevat, Gallimard Jeunesse.

jeffersonJefferson le hérisson voulait juste aller chez le coiffeur. Manque de chance, il tombe sur une scène de crime. Re manque de chance, il se retrouve accusé de meurtre.
Dans ce roman, les animaux sont totalement humanisés, à un point qui génère nécessairement une forte dimension comique tant les jeux de mots et les situations prêtent au rire. Du coup, c’est tout naturellement que le lecteur entre dans l’univers dépeint. Mais l’intérêt est encore plus dynamisé par le récit policier. Indices, enquête, poursuite, on est à fond dans le polar plein de suspense.
Un petit bémol : je ne suis pas certaine que le trop plein de jeux de mots ne perde pas les jeunes lecteurs. Mais, pour ceux dont les compétences lectorales sont bien développées, ils prendront très certainement un très grand plaisir à découvrir ce roman fort bien écrit.