Openbar, 1re tournée

Openbar, 1re tournée, Fabcaro, Delcourt, Pataquès.

Openbar, 1re tournée, Fabcaro, Delcourt, PataquèsEn une page, Fabcaro livre un gag de haute puissance. Critique de la société, constat amère de comportements banalisés, mise en scène cocasse de situations inattendues : chaque page livre son lot de surprises et la chute survient toujours comme une explosion. Et on rit, on explose de rire, souvent même avant le dénouement. Voilà un auteur incroyable, à lire et relire, qu’il faut absolument suivre.

Publicités

Je mourrai pas gibier

Je mourrai pas gibier, Guillaume Guéraud, Henri Meunier, Alfred, Delcourt, Mirages.

Je mourrai pas gibierComment raconter l’indicible ? Est-ce folie que de tuer ? Comment narrer le massacre ? Est-ce justifiable ?
Le roman de Guillaume Guéraud est incroyable et le bande dessinée l’est tout autant. Car le lecteur est bousculé, ne sait à quoi se raccrocher. Faut-il avoir de l’empathie ? Faut-il expliquer ? Eh puis peut-être qu’il ne faut rien… Face à ces images, ces faits, le lecteur devient spectateur. Une barrière se crée. Voilà un extraordinaire récit, une bande dessinée qui se doit d’être dans chaque bibliothèque.

Les jours qui restent

Les jours qui restent, Eric Dérian, Magalie Foutrier, Delcourt, Mirages.

les jours qui restentSi vous appreniez que vous souffrez désormais d’une maladie incurable ? Que les médicaments sont inévitables et que les effets secondaires seront nombreux ?
Voilà le quotidien des personnages de cette histoire. Touchante, cette bande dessinée capte l’attention dès la première page. Sans voyeurisme inutile sur des détails médicaux peu nécessaires, l’histoire pose les situations et les ressentis des personnages simplement, sans artifice. Ce côté brut fait alors naître l’émotion et engendre l’addiction aux pages : on dévore d’une traite car on veut savoir. Bien sûr la touche d’espoir survient et finit même par exploser à chaque vignette. Il n’eût pu en autrement. Voilà une bande dessinée qui a su trouver le difficile équilibre lorsque l’on choisit un sujet si risqué : une belle réussite.

Virus, tome 1, Incubation

Virus, tome 1, Incubation, Ricard, Rica, Delcourt.

virus, tome 1, incubationUn virus est à bord d’un bateau. Les passagers sont en danger. Que décider ?
Cette bande dessinée propose un sujet classique mais une approche originale. On a ainsi le fameux virus qui va tuer tout le monde mais l’orientation n’est pas de suivre uniquement la diffusion d’hémoglobine. Ce sont surtout les décisions gouvernementales qui sont au cœur du propos. Bien sûr, un peu d’action avec des personnages jeunes et dynamiques, des bêtises et du sexe pour alléger tout cela. Voilà un cocktail qui fonctionne bien et qui promet une série riche en rebondissements. À suivre donc.

Ma vie d’artiste

Ma vie d’artiste, Mademoiselle Caroline, Delcourt.

ma vie d'artiste, mademoiselle caroline, delcourtAlors là attention, c’est un incroyable coup de cœur de lecture ! Ayant mis un pied (ayant plongé jusqu’au cou) dans le merveilleux monde de l’édition, je savais à peu près ce qu’il était possible de raconter. Mais, surprise, ce contenu n’est arrivé qu’en deuxième moitié de l’ouvrage. Tout commence d’abord par l’enfance et la scolarité de l’autrice. Dis comme ça, ça ne vous branche pas ? Franchement, vous avez tort, Mademoiselle Caroline a le don pour raconter sa vie. Et ensuite, que de découvertes sur son quotidien ! Tout au long de la bd, les anecdotes font crier au scandale, les poils se hérissent et… l’humour vient tout emballer d’une délicieuse guimauve… au goût tout de même amer. Bref, ce titre montre encore une fois combien l’autrice est incroyable et douée. Et quelle superbe idée que cette progression artistique au sein même des illustrations !
A lire absolument ! (Je mettrais bien 3t Télérama ou 5 Etoiles je ne sais pas quoi mais sur mon blog, ça ne casse pas des briques. Donc, euh, juste : c’est trop génial, file acheter ton tome !)

Signal 100, Tome 2

Signal 100, Tome 2, Arata Miyatsuki, Shigure Kondo, Delcourt, Tonkam.

Signal 100, Tome 2Voilà la suite tant attendue de ce manga dont le tome 1 posait les règles sanglantes d’un jeu poussant au suicide. Sans ne rien révéler, sachez qu’ici les règles augmentent, que les retournements sont nombreux et que les personnages s’affinent. Le principe prend de l’ampleur et évite le risque de redondance. Niveau hémoglobine, on monte d’un cran. De quoi créer un résultat vraiment réussi, prouvant que ce manga est une vraie pépite de trash. Vivement le tome 3 !

L’homme gribouillé

L’homme gribouillé, Serge Lehman, Frederik Peeters, Delcourt.

L'homme gribouilléQuand la grand-mère tombe malade, un corbeau vient déposer deux plumes. Les filles partent mener l’enquête.
Cette bande dessinée est très surprenante. Le mélange des genres fascine et permet de tout accepter. L’atmosphère hypnotise incroyablement et les planches sont d’une rare beauté. On enchaîne ainsi les planches pleines pages de paysages parfaitement réalisées, des scènes d’action qui créent le suspense et les dialogues qui génèrent moult interrogations du lecteur. Voilà une œuvre grandement réussie, à ne surtout pas manquer.

Signal 100, Tome 1

Signal 100, Tome 1, Arata Miyatsuki, Shigure Kondo, Anne-Sophie Thevenon, Delcourt, Tonkam.

Signal 100, Tome 1Un professeur à bout décide de donner une bonne leçon à ses élèves : ils les hypnotisent pour qu’ils se suicident. En effet, lors du message diffusé à leur insu, les élèves ont vu 100 signaux. S’ils font une des 100 actions interdites, ils se tuent immédiatement.
Ce manga est très bien mené. Le principe est rapidement compris et complètement addictif. C’est un genre de Battle royale aux règles fixes et le sang coule à flots, ce qui réjouira les amateurs d’hémoglobine. Les personnages sont caricaturaux et c’est ce qui donne du peps à l’intrigue. Bref, on a hâte de voir les morts et si l’issue est possible. Vivement la suite.

Walking dead, Tome 31

Walking dead, Tome 31, Robert Kirkman, Charlie Adlard, Stefano Gaudiano, Cliff Rathburn, Dave Stewart, Delcourt, non encore publié.

Cette nouvelle communauté annonçait déjà des débats politiques dans le tome précédent et on est ici servi ! Les zombies restent un peu en retrait et la place est aux grandes réflexions. Et, pour une fois, les scissions vont être nombreuses. Les personnages principaux sont en désaccord et on peut grandement s’interroger soi-même sur les questions soulevées. Et, ouf, point trop de pathos dans ce tome. Je ne suis toujours pas entièrement convaincue du basculement de Michonne mais il va falloir s’habituer semble-t-il. Voilà donc un tome qui relance bien l’intrigue et les débats. Vivement le 32 !

Walking dead, Tome 30, Nouvel ordre mondial

Walking dead, Tome 30, Nouvel ordre mondial, Robert Kirkman, Charlie Adlard, Stefano Gaudiano, Delcourt.

Walking dead, Tome 30,On est d’accord qu’on ne peut que remarquer une certaine répétition à longueur de tomes. Un grand méchant, une nouvelle forme de communauté. Bon, certes. On peut toutefois noter que ce tome réserve une jolie surprise inattendue et que la question politique invite à une réelle réflexion. Du coup, on tourne certes un peu en rond mais on peut toutefois noter deux ou trois bonnes idées. On est loin des premiers tomes mais à voir si l’intérêt croît par la suite.