Ma passion c’est la danse

Ma passion c’est la danse, Elisabeth Platel, Nathan, Opéra national de Paris.

Ma passion c'est la danseDans cet ouvrage, Elisabeth Platel retrace rapidement son parcours, de l’élève à la danseuse étoile… à la directrice de l’école.
Il est évident qu’il faut s’intéresser à la danse classique pour décorer cet ouvrage… bien court ! Ici, tout est concassé et condensé : Elisabeth Platel résume, explique vite, synthétise. Les petits encarts sur le vocabulaire de la danse sont un chouïa inutile : nous ne sommes pas dans un guide pratique sur la danse et il est à peu près certain que le lecteur connaît déjà ces termes. En revanche, le contenu sur la vie de la danseuse est passionnant, de même que les informations sur la danse. Mais c’est trop bref ! On aurait voulu davantage d’anecdotes, de détails, de précisions. Espérons un témoignage documentaire pour fourni prochainement !

Publicités

Leçons de danse, leçons de vie

Leçons de danse, leçons de vie, Wayne Byars, First éditions.

Leçons de danse, leçons de vie, Wayne Byars, First éditionsWayne Byars est un professeur de danse classique. Il livre ici le témoignage de son expérience. L’auteur indique en début d’ouvrage que son livre s’adresse également aux non danseurs. En toute honnêteté, je ne suis pas certaine que le lectorat soit si large. Il faut a priori réellement avoir un intérêt pour la danse classique pour lire les pages de l’ouvrage. J’avais entendu dire que son livre révolutionnait l’approche de la danse. Bon. Je n’irai pas jusque-là. Certes l’expérience de Wayne Byars est intéressante et enrichissante mais, d’un point de vue littéraire, on peut déjà noter de nombreuses répétitions et, côté danse, les banalités y ont tout de même leur place. Les leçons de vie sont même assez clichées. Le témoignage reste toutefois intéressant pour les danseurs passionnés.

My home hero, Tome 1

My home hero, Tome 1, Naoki Yamakawa, Masashi Asaki, Kurokawa.

My home hero, Tome 1Si votre fille était en danger, n’iriez-vous pas supprimer la cause de ce danger ? Même si cette cause est une personne bien sûr !
Ce manga est très haletant. On est entraîné dès les premières pages par le suspense de l’intrigue et on se demande à chaque instant comment nos personnages vont trouver une issue à leurs problèmes. Le jeu du gentil face au méchant gagne ensuite en intensité : on cherche à savoir qui a sans cesse un coup d’avance. C’est prenant et c’est bien construit : vivement le tome 2 !

Paris sous les eaux

Paris sous les eaux, Joann Sfar, Gallimard.

Joann Sfar, Paris sous les eauxDans ce recueil sont présentées des planches précédemment publiées dans Paris Match. A chaque page, une surprise, un gag, une critique, une vision du monde. Un grain de sable qui devient pépite. Une broutille mise sur le devant de la scène. On sourit, on s’émeut, on rit. Voilà un album qui se déguste page après page, qui donne envie de revenir en arrière, d’afficher les pages partout, de parler et de vivre. Une bd à lire donc.

Orion, Ainsi soient les étoiles, Tome 1

Orion, Ainsi soient les étoiles, Tome 1, Battista Tarantini, Hugo Roman.

orion2cainsisoientlesc3a9toilesLeo est repérée pour danser dans un sublime ballet. Elle va ainsi faire la connaissance d’Orion, un chorégraphe terrible… terriblement séduisant.
Le roman surfe sur les clichés. La danse n’est ici qu’un prétexte pour montrer des scènes d’efforts, d’intensité sportive et, surtout, de tension sexuelle décrite comme dans les mauvaises romances. Du coup, l’aspect danse permet de réalisme et le roman peut vite tomber des mains. C’est dommage car l’atmosphère était plutôt réussie dans les premières pages. Une construction un peu plus épaissie et une diminution des clichés et on aurait pu aboutir à un texte un peu plus intéressant.

Le sculpteur

Le sculpteur, Le sculpteur la bande dessinée et moi, Scott McCloud, Rue de Sèvres.

le sculpteurDavid Smith est un sculpteur qui n’arrive pas à vivre de son art. Il se voit proposer un étrange pacte : son don sera infini mais il mourra dans 200 jours. Et vous, accepteriez-vous ?
Cette bande dessinée rend accro dès les premières pages. On a envie de savoir, évidemment. Malheureusement, il y a un petit glissement dans l’intrigue et l’ennui survient un peu au milieu de la bande dessinée. Pourtant, l’auteur est connu pour sa grande maîtrise du genre et sa composition très réfléchie. Ici, on a bien des structures surprenantes et des jeux avec les codes. Heureusement, l’intérêt revient pour une apothéose finale, qui clôt bien l’œuvre et redonne une grande satisfaction de lecture.

Si loin de toi

Si loin de toi, Tess Sharpe, Robert Laffont, R.

si loin de toiMina est morte. Quoi de plus simple que d’envisager ce qui semble évident : tout cela est à cause de Sophie et de son addiction pour la drogue. A moins que ce ne soit ce que le coupable voudrait que l’on croie.
Ce roman est bien ficelé. Dans la lignée des Cat Clarke, on a les bons ingrédients qui mêlent le genre du Young adult et du polar. Une bonne dose d’amour et d’amitié, des secrets et des mensonges, et un crime, bien entendu. Les surprises fonctionnement bien et, même si certaines scènes sont à rallonge (comme le dénouement), l’ensemble remplit son contrat. Une heureuse réussite donc.

Virus, tome 1, Incubation

Virus, tome 1, Incubation, Ricard, Rica, Delcourt.

virus, tome 1, incubationUn virus est à bord d’un bateau. Les passagers sont en danger. Que décider ?
Cette bande dessinée propose un sujet classique mais une approche originale. On a ainsi le fameux virus qui va tuer tout le monde mais l’orientation n’est pas de suivre uniquement la diffusion d’hémoglobine. Ce sont surtout les décisions gouvernementales qui sont au cœur du propos. Bien sûr, un peu d’action avec des personnages jeunes et dynamiques, des bêtises et du sexe pour alléger tout cela. Voilà un cocktail qui fonctionne bien et qui promet une série riche en rebondissements. À suivre donc.

L’erreur

L’erreur, Mine, Susi Fox, Héloïse Esquie, Fleuve éditions.

l'erreurImaginez être persuadée que le bébé que l’on vous présente n’est pas celui qui a vécu 9 mois dans votre ventre. De quoi passer des nuits blanches…
C’est aussi le cas pour ce polar ! Dès le début, on veut savoir ! Et pour cela… Il faudra lire tout le roman car, évidemment, tout se joue dans les dernières pages. Et même si le sujet est déjà vu, même s’il n’y a pas de grandes originalités ni dans l’intrigue ni dans le traitement des personnages, on adhère au principe et on dévore. Une réussite donc.

Peur express

Peur express, Jo Witek, Actes Sud junior.

peur expressUn train, la nuit, sous la neige, qui tombe en panne. C’est le début d’événements étranges. Fantastiques ? Ou bien une explication réaliste est plausible ? Mais peut-on vraiment tout expliquer ?
Ce roman a plusieurs volets. D’abord, le lecteur découvre une galerie de personnages. On approche certaines facettes, on palpe les personnalités. Puis l’impossible surgit. Le lecteur est envoûté par le suspense. Enfin, vient le temps des recherches explicatives. A chaque volet, un intérêt différent surgit. On est intéressé par les figures, on est totalement happé par les mystères et l’action, on est intrigué par les énigmes. Voilà encore un Jo Witek terriblement bien mené, intense et captivant, qui se laisse dévorer du début à la fin.