Ernest et Rebecca, Tome 1, Mon copain est un microbe

Ernest et Rebecca, Tome 1, Mon copain est un microbe, Guillaume Bianco, Antonello Dalena, Le Lombard.

Ernest et Rebecca, Tome 1, Mon copain est un microbeRebecca a six ans et demi, des parents qui se séparent et, chut, un microbe assez sympa dénommé Ernest.
Cette bande dessinée mêle habilement l’humour à des scènes qui sembleraient tragiques. De quoi bien dédramatiser les situations et encourager le jeune lecteur à voir le verre à moitié plein. Les planches sont savoureuses à souhait, le concept propice à de riches poursuites et le supplément fourni dans l’édition des 48 heures de la bd très intéressant. De quoi donner envie de découvrir d’autres informations sur les coulisses de la création et d’aller jeter un œil aux tomes suivants et aux dessins animés.

Publicités

L’adoption, Tome 2, La garúa

L’adoption, Tome 2, La garúa, Zidrou, Monin, Grand Angle.

L'adoption, Tome 2, La garúaGabriel part au Pérou, sur les traces de Qinaya.
Ce second tome laisse un arrière-goût amer. On a beau savoir qu’aucun happy end n’est possible, on ne peut s’empêcher d’espérer. En vain. Bien sûr, le plaisir de retrouver cet attachant grand-père est toujours présent et on apprécie de lire ces nouvelles aventures. Mais l’émotion reste coincée dans la gorge et le dénouement laisse sur notre faim. Un second tome un peu décevant donc.

Télémaque, Tome 1, À la recherche d’Ulysse

Télémaque, Tome 1, À la recherche d’Ulysse, Kid Toussaint, Kenny Ruiz, Dupuis.

Télémaque, Tome 1, À la recherche d'Ulysse, Kid Toussaint, Kenny Ruiz, Dupuis.jpgLa guerre est finie mais Ulysse ne revient pas toujours pas à la maison. Son fils Télémaque est persuadé qu’il n’est pas mort et s’en va le prouver en partant à sa recherche.
J’avais de grands doutes sur cette bd qui réécrit les mythes classiques. Le graphisme typique manga m’inquiétait sur la prépondérance d’actions. Et, hormis quelques pages, j’avais tort ! On a ici le bon équilibre entre des scènes rythmées et des discours permettant de se remémorer les scènes clés de l’Odyssée. On savoure la parodie et les poursuites trouvées par l’auteur et on se délecte de ces nouvelles versions. Voici donc une bande dessinée qui remplit son contrat et sait divertir et instruire en même temps.

La tribu qui pue

La tribu qui pue, Elise Gravel, Magali Le Huche, Les fourmis rouges.

La tribu qui pue, Elise Gravel, Magali Le Huche, Les fourmis rouges.jpgLa tribu qui pue, c’est une bande de gamins crados qui n’ont pas vu une douche depuis un bail et qui sont les potes des animaux. Mais la vieille Yvonne Carré n’entend pas cette situation possible : elle compte bien remettre de l’ordre et de la propreté dans cette micro-société.
Comme tous les albums illustrés par la talentueuse Magali Le Huche, l’album est exceptionnel. Les enfants décrits sont merveilleusement ingénieux en bêtises, la vieille parfaitement détestable et comique et le ton génialement drôle. On est pris par le suspense, on déguste les petits détails pleins d’humour et on adore la construction de l’histoire. Voici un album très original qui se relira régulièrement avec un plaisir chaque fois renouvelé !

Ada & Rosie, Mauvais esprit de famille

Ada & Rosie, Mauvais esprit de famille, Dorothée de Monfreid, Casterman.

Ada & Rosie, Mauvais esprit de familleUne collégienne, une petite sœur, des parents et un quotidien partagé.
En une planche, l’autrice fait mouche avec de l’humour qui claque, qui pique et qui fait sourire. On s’attache aux personnages, on jubile de se reconnaître, on savoure les répliques bien trouvées. J’adore déguster les scènes sur Instagram, je suis ravie de les retrouver ici réunies en un seul volume.

Récit intégral (ou presque) d’une coupe de cheveux ratée

Récit intégral (ou presque) d’une coupe de cheveux ratée, Jo Witek, Seuil.

Récit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée.jpgAvoir une coupe de cheveux pourrie pour entrer au lycée, c’est le drame. Le vrai. Alors certes ce n’est pas la fin du monde mais c’est la fin de la popularité.
Ce roman est riche en légèreté. Il se savoure, il pétille, il éclate de petites bulles d’humour et de joie. Certes, il se passe peu de grands événements mais la langue délicate fait apprécier le second degré et le décalage. On aime partager ces instants du quotidien avec le narrateur et on ne se lasse pas du voyage. Un roman juste et pertinent sur l’âge ado donc.

Le réseau papillon, Tome 1, Aux arts, citoyens !

Le réseau papillon, Tome 1, Aux arts, citoyens !, Dumanche, Otéro, Jungle.

Le réseau papillon, Tome 1, Aux arts, citoyens.jpg1940 : des enfants tentent de résister face à l’occupation.
Ce premier tome est bien conçu : on s’attache rapidement aux personnages, on s’implique dans l’action et on est vite pris par le suspense. Résultat : les pages se dévorent et on a hâte de s’emparer du tome suivant pour connaître la suite des péripéties. Voilà une bande dessinée classique sur un sujet convenu mais dont le traitement assure une agréable lecture.

Les beaux étés, Tome 1, Cap au Sud !

Les beaux étés, Tome 1, Cap au Sud !, Zidrou, Jordi Lafebre, Dargaud.

Les beaux étés, Tome 1, Cap au Sud.jpgC’est parti pour les vacances en famille ! Tout le monde en voiture et direction le sud ! Enfin… c’est sans compter sur quelques imprévus. Qu’importe : les éclaircies sont toujours présentes ! Cette bande dessinée fait voyager le lecteur au cœur du passé et on prend vite goût à l’apparente simplicité d’antan. L’attachement à chaque figure de la famille devient alors naturel et immédiat et le plaisir est grand de suivre leurs aventures tumultueuses. L’intrigue est simple et permet de partager une page de quotidien avec cette savoureuse famille. Vivement la lecture d’autres années !

A la vie à la mort

A la vie à la mort, Paule Du Bouchet, Gallimard Jeunesse, pôle fiction.

A la vie à la mort.jpgDans ce recueil se trouvent sept nouvelles.
Une thématique en commun : la guerre, sujet souvent abordé par l’autrice dans d’autres ouvrages. Et un autre thème primordial : les relations humaines, bien sûr. De courts récits mais des histoires fortes, qui bouleversent intensément.
Des textes nécessaires.

Anticontes de fées

Anticontes de fées, Grégoire Solotareff, Nadja, L’école des loisirs.

Anticontes de fées.jpgDans ce recueil, trois détournements de conte sont réunis : Le Petit Chaperon Vert, Barbe-Rose, La Laide au Bois Dormant. On rencontre d’abord l’ennemie du chaperon vert, cette peste de chaperon rouge qui raconte des bobards à tout-va, puis le frère caché de Barbe-Bleue, qui aime aussi les teintures, et enfin la sœur moche de la Belle au Bois Dormant. A chaque fois, l’humour est au rendez-vous. L’absurdité des situations est mise en avant, les concepts sont ridiculisés et les personnages critiqués. La parodie fonctionne, on savoure chaque phrase et on se délecte de ces nouvelles versions. Voici un recueil fort savoureux, à lire et relire !