Le petit chaperon rouge

Le petit chaperon rouge, Rascal, Pastel.

le petit chaperon rougeSans parole, Rascal nous charme avec son petit chaperon rouge. Quel talent d’illustrateur que de créer ainsi une histoire au fil des pages, sans un mot, avec un jeu très fort sur le graphisme et la mise en page. On découvre ainsi un petit chaperon, rouge bien sûr, et un loup, tous deux faussement pixelisés. Pour les plus jeunes, le jeu littéraire est intense : on repère la maison du chaperon grâce à la couleur, on peut s’amuser à suivre les différents chemins parcourus par les personnages, on trépigne, on attend. Et l’histoire connue apparaît mais… quel suspense insoutenable !, le livre ose s’arrêter en pleine tension, avant le fameux dénouement final, celui qui change tellement selon les versions. Du coup, au lecteur de choisir sa version préférée. Voici une version originale du conte, que je vous conseille vivement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s