Forget Tomorrow

Forget Tomorrow, Pintip Dunn, Diane Durocher, Lumen.

forget-tomorrowRecevoir le souvenir de son futur pour orienter son avenir, voilà un topo très dystopique assez prometteur. Zou, j’ai foncé tête baissée vers ce roman qui me semblait proposer un jeu intéressant sur le temps. C’est toujours intéressant de voir comment l’auteur va résoudre le fameux casse-tête de la prophétie : sera-t-on sur une bande-annonce que l’on veut éviter à tout prix comme Œdipe ? Ou peut-on réellement déjouer l’avenir ?
Mais, premier problème au début du texte : j’ai eu l’impression d’avoir déjà lu ce roman. Certes on peut user de lieux communs pour respecter le genre mais on a ici un vrai copier-coller des scènes cultes d’autres dystopie, comme Divergent. Ensuite, grand creux, une fois l’intrigue lancée, on tombe dans le vide intersidéral de l’action. L’auteur ne veut sans doute pas aller trop vite pour faire les fameux trois tomes mais du coup on atterrit dans une guimauve d’amour insupportable. Et sans intérêt car on a bien compris qui aime qui etc. Peu d’enjeux, peu de suspense, des personnages à personnalité stéréotypée… bref, quand le cliché est trop prononcé, le résultat est sans saveur. On s’épargnera donc les tomes suivants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s