June, Tome 1, Le souffle

June, Tome 1, Le souffle, Manon Fargetton, Mango Jeunesse.

June, Tome 1, Le souffleJune vit dans un bordel. June n’a pas la vie facile. Et June ne le sait pas mais elle est destinée à de grandes choses. Car elle est unique. Car elle possède un don.
Bon… le topo est plutôt classique mais pourquoi pas ? En général, si on utilise un canevas qui marche et que l’on sait saupoudrer suffisamment de suspense, on scotche bien les lecteurs et on les captive durablement. Durant la première partie, aucun souci, le processus fonctionne : on s’attache au personnage, on guette les indices semés qui nous font voir plus loin que les faits narrés au premier plan, on est pris dans l’action. Et puis, plouf, on tombe dans la seconde partie. Et avec la lenteur des événements survient l’ennui. Et le fantastique devient artificiel. Et le cliché devient trop grand. Bref, on tombe dans le raté. C’est regrettable car je commençais à bien aimer June et à avoir envie de la suivre. Mais ce dérapage fait fermer le livre. Dommage.

Publicités