Desolation Road

Desolation Road, Jérôme Noirez, Gulf Stream Éditeur, Courants noirs.

desolation roadElle, c’est June. Elle va bientôt être exécutée. Lui, c’est David, son compagnon de route, son complice. Non, son homme, son amour, sa raison d’être. Mais David est déjà mort, son exécution a déjà eu lieu. Alors l’air de June a pris un autre goût et l’attente de la mort se fait plus douce. Il faut dire que, sur la route, ils en ont profité du bon temps, et, sûr, ils ont aussi pas mal dérapé. Peut-on leur en vouloir ?
Dans cette histoire, le manichéisme en prend un coup. Bien sûr, le lecteur ne peut que constater les faits et songer au mal. Mais ! Mais le récit de June bouleverse, fait tomber les barrières, insinue le doute. Et le cœur balance. Et le récit de June se dévore, et il émeut, et on est nécessairement « complice » de son tragique destin. Desolation Road est un roman fort, bouleversant, intense et puissant. Une pépite qui explose et dont on admire le feu d’artifice qui nous brûle longtemps la rétine. Chapeau.