Mô-amour

Mô-amour, Claude Ponti, L’école des loisirs.

Mo_namourUn jour, Isée et Tadoramour son doudou ont un accident de voiture. Les parents d’Isée s’envolent très haut. Isée se retrouve alors à devoir construire une maison avec la carcasse. Elle rencontre alors Torlémo qui, très gentiment, lui propose de jouer à la balle avec lui. Sauf que la balle, c’est Isée.
C’est album aborde avec une très grande justesse dans le choix des mots la violence que peuvent faire subir certains adultes aux enfants. On voit que, derrière la gentillesse présumée, c’est en réalité une maltraitance qui fait des bleus. Et la colère d’Isée est alors très grande et très forte et Claude Ponti écrit cette phrase extraordinaire, très réaliste : « je te tue dans ma vie, je te tue dans mes souvenirs, je te tue dans ton avenir, je te chasse d’eau, je te poubelle, je te hais, je te couche-culotte pleine ! Meurs, menteur ! Pourri ! » Alors, dans les illustrations, ce méchant aux drôles d’intonations, étonnement bébéifiantes, meurt en effet.
On retrouve aussi au fil de la lecture des thématiques classiques de Claude Ponti : des monstres, des portes, des mots tordus, bref, tout ce qui fait que l’on aime Claude Ponti.
Encore un très bel album en format paysage qui se lit et se relit sans fin et s’apprécie tout autant à chaque lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s