Les filles des autres, un roman à suspense

Les filles des autres, un roman à suspense, Amy Gentry, Robert Laffont, La Bête noire, Simon Baril.

les filles des autresLe titre ne me disait pas grand chose mais la couverture me tentait bien : simple, claire, efficace. Un roman à suspense ? Je prends.
Et en effet, cette histoire d’enfant enlevé qui revient des années plus tard, cela crée du suspense. Comment ? Car l’auteur sème des indices, nous emmène habilement sur les pistes qu’elle veut que nous suivions, nous fait tourner en rond exprès ou partir en grand huit. Bref, l’auteur a du talent. Elle parvient à nous donner sans cesse envie de lire la suite, nous surprend en permanence et réussit à créer ainsi un vrai « roman à suspense » que l’on ne lâche plus.
Lecteurs fatigués, ne commencez pas ce roman le soir, vous seriez contraints de faire une nuit blanche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s