Chante, Luna

Chante, Luna, Paule du Boucher, Gallimard Jeunesse, Pôle fiction.

20170301_1658131939, c’est la guerre. Luna est juive et la jeune adolescente voit soudainement sa vie basculer. Au fil des mois, tout empire. L’après n’est jamais meilleur. La mort arrive et emporte, tour à tour, bon nombre de son entourage. Au sein de cette horreur, le souffle de Luna se fait musical : elle continue de chanter, toujours.
Le récit de Luna touche dès les premières pages. En effet, l’optimisme du personnage doit s’opposer à ce que connaît le lecteur de cette triste page d’Histoire : non, cela ne va pas s’arranger. Pourtant, c’est justement cet optimisme constant qui donne toute sa force au récit. L’histoire de Luna, pleine de rebondissements, devient de plus en plus sombre. Et, dans toute sa malchance, une brèche d’espoir la fait toujours sortir survivante des situations des plus inextricables.
Fort, marquant, ce roman se dévore d’une traite tant le lecteur a nécessairement envie de connaître le destin de Luna.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s