Animale, La malédiction de Boucle d’Or

Animale, La malédiction de Boucle d’Or, Victor Dixen, Gallimard Jeunesse.

animalePour rappel, j’ai adoré les Phobos. J’avais donc une assez grande confiance en l’auteur en ouvrant ce titre (précédemment publié). Mais on a aussi toujours la peur de la déception quand on a trop aimé. Ici, point de déception au rendez-vous ! Victor Dixen montre encore une fois dans cette œuvre qu’il sait manier la plumer avec un grand talent. On retrouve ses grandes qualités : savoir construire une histoire comme un savant puzzle qui s’agence au fil des pages, créer des personnages fort attachants et très charismatiques et avoir un style fluide qui incite à tourner les pages sans s’arrêter. Et pourtant, le style est ici beaucoup moins fluide et naturel que dans Phobos : l’écriture est plus travaillée, les phrases plus savamment orchestrées et le vocabulaire plus soutenu. Mais quelle est donc l’histoire ? Je ne peux en dire mot. Si je commence à raconter, je vais dénaturer ce charme magique qui opère quand on plonge dans l’univers créé par l’auteur. Bien sûr, on a des indices en ouvrant l’ouvrage : on a un titre qui évoque une réinterprétation d’un conte classique. Mais Animale est bien plus que cela. L’atmosphère des contes se retrouve par contre parfaitement : on est tantôt angoissé, tantôt happé par une terrible peur, ou bien encore tenaillé par un suspense grandissant. En un mot, Victor Dixen a plus que relevé le défi de sa réécriture : il sait charmer et surprendre son lecteur. On en redemande !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s