Lady Helen, Le Club des mauvais jours

le-club-des-mauvais-joursLady Helen virevolte dans les bals en attendant son mariage qui un jour viendra. Mais voilà que des disparitions l’inquiètent. Cachant bien son médaillon qui la relie à sa feue mère, elle se met à enquêter sans se douter qu’elle va apprendre sur elle-même une étonnante révélation. En réalité dotée de pouvoirs, la jeune fille va devoir affronter des dangers très grands.
Voici un roman qui parvient à ennuyer comme rarement ! Ici, tout est redit un milliard de fois. Je pense que l’on pourrait se contenter de ne lire qu’une page sur deux, on suivrait tout aussi bien l’intrigue tant les répétitions sont nombreuses. Il faudrait couper un gros tiers du récit car là, l’auteur tire à la ligne pour obtenir le pavé souhaité. Aussi, l’intrigue avance avec une lenteur déconcertante et les événements se devinent aisément. Lorsqu’au quatre cinquième du roman, une soi-disant révélation apparait, le roman m’est tombé des mains devant l’évidence du processus de narration. L’auteur sème aussi un brin de sexe pour titiller le lecteur et attiser son intérêt. En gros, on cible clairement la jeune bourgeoise en manque d’aventures… on obtient du très gros cliché. L’auteur aurait dû rester dans le genre historique, cela aurait été plus intéressant. Pitié, pas de tome deux.

Publicités

Une réflexion sur “Lady Helen, Le Club des mauvais jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s